Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 13:07

Un peu plus tard, Mimi la fourmie décida de me présenter au reste de la fourmillière.

"4 pattes chevelues", c'était mon nom.

Mes milliers de frères et soeurs m'accueillirent à pattes ouvertes...

                   Anne, Olivier, Michel, René et Christian   le 15 septembre 2010

 

 

Ils me semblaient tous semblables dans un premier temps... et puis, j'appris à les reconnaitre petit à petit : une couleur différente pour celui-ci, une antenne plus courte pour celui-là. Un son de voix plus chantant pour celui-ci, une demarche alerte pour celui-là. Tous me devenaient si familiers...

                                                                         Isa le 16 février 2011

                                                                             

 

Bientôt, l’automne arriva avec ses couleurs, ses odeurs mais aussi ses inondations. Rapidement, le niveau autour de la fourmilière monta, les 1ères fourmis furent emportées par les flots. J’eu l’idée alors, d’attirer à la fourmilière une feuille de platane qui flottait à proximité. Je l’amarrais avec un fil d’araignée d’une longueur suffisante pour faire un pont entre la fourmilière et la terre ferme…

                                                                     Lil... le 16 février 2011

 

 

Ainsi toutes les fourmis arrivèrent saines et sauves sur la terre ferme.

Au moment où la dernière franchit le pont, toutes, m'encerclèrent et agitèrent leurs antennes les unes contre les autres.

C'est alors qu'une onde de bonheur génrale et communicative m'envahit profondément...

                                                                                                         Michel le 23 février 2011

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
<br /> <br /> L'hiver qui suivit fut un temps de bonheur et de partage merveilleux, calfeutrés que nous étions dans les profondeurs de la terre chaude sous les racines du chêne d'or de la forêt du Ravanella.<br /> La poésie était notre principale distraction, avec les recits de nos anciens nous comptant leurs années de jeunesse héroïques dans les fleurs de coquelicot, bleuets et marguerites des bords de<br /> champs de blé. Nous révions au printemps à venir et à l'été futur, peut-être y trouverons nous de nouveau au bord de chemin quelques unes de ces fleurs qui font les souvenirs...<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre

Présentation

  • : Le blog du Temps Libéré
  • : théâtre, peinture, art plastique, musique, sport, soutien etc comme activités de développement personnel pour un public adulte en situation de handicap mental.
  • Contact

Pages